Zreo za penziju

Les tourments de l'Histoire me rendent nerveux, c'est net
Je demande í  l'organe compétent mon départ í  la retraite
A la retraite, la retraite

Iglésias me pousse í  devenir chanteur
Il me dit : ces gars-lí  ne connaissent pas la crise
En faisant au minimum un mariage par mois
Ils prennent leur pied, tous bourrés de devises

Mais on naí®t chanteur, on le devient pas,
Tout comme être têtu est un défaut de naissance
C'est dur de chanter quand les gens s'engueulent,
Et puis se mettent í  te bombarder de pièces

Mobutu me verrait bien en politique
Il dit que lí -haut, tu as toutes tes chances
Ces mecs sont sympas en toutes circonstances
On est tous ravis de leurs condoléances

Mais j'y pense : celui qui fait de la politique
Méconnaí®t les lois primaires de balistique
Car tout comme tu peux prendre ton envol
Tu peux te faire planter, pas de bol

Selon Picsou, le personnage animé
Pour l'entreprise, c'est sí»r, je suis né
Seuls les cons courent les conférences de presse,
Toi qui es nintelligent, fais du business!

OK oncle Piscou, je suis nintelligent
Mais le business détruit les neurones
La putain ne fait pas í§a pour l'argent
Mais pour tromper son mari, le con

Digital Mandrak, ce Salomon sage
Fait des commentaires sur mes vers
A juger d'après ce qu'il en dit
Il décèle chez mois une prétention des nerfs

"Tu commences a te prendre au sérieux,
Et í  viser un public sensible
J'ai l'impression mon pote
Que tu es bon pour la retraite"

La retraite, la retraite, la retraite
La retraite, la retraite, la retraite
La retraite
Bon pour la retraite

Zli Ujka