Hipišizik Metafizik

Pour vous familiariser avec la thématique de cette chanson je vais vous raconter une ancienne fable mongolienne. Qui a de la force et des nerfs – est en guerre incessamment, qui a de la force, mais n’a pas de nerfs, va labourer évidemment. Qui a des nerfs et de l’intelligence va toujours commander, qui a de l’intelligence et de la force – la flamme olympique va allumer. Qui a de la force et de l’intelligence et des nerfs tourne les films pornos. Hippieschizic-métaphysic, hippieschizic-métaphysic, hippieschizic-métaphysic! Qui a des nerfs, mais n’a pas de force ni d’intelligence, est attiré par le jeu de hasard trompeur. Qui a de l’intelligence, mais n’a pas de force ni de nerfs, peut seulement être, hélas, poète. La tristesse des poètes est immense, il y a de la rime, mais il n’y a pas de sens. Qui n’a pas de force ni d’intelligence ni de nerfs, qui n’a pas de force ni d’intelligence ni de nerfs, qui n’a pas de force ni d’intelligence ni de nerfs est un vrai hippieschizic-métaphysic! Hippieschizic-métaphysic, hippieschizic-métaphysic, hippieschizic-métaphysic! Hippieschizic-métaphysic est au-dessus de l’état réel des choses, il coupe et plie l’acier de la logique avec aisance, puis le soude de nouveau. Hippieschizic-métaphysic, hippieschizic-métaphysic, hippieschizic-métaphysic…

Ivana Dragićević